La Mer

Joude Bazzoun

Sous ses pieds nus, les galets brûlants dessinaient un chemin la menant au rivage. Les flots légèrement agités miroitaient au soleil et la mer claire semblait l’inviter à s’y baigner. Elle s’approchait jusqu’a ce qu’elle atteigne les cailloux foncés par l’eau. Les petites vagues s’écrasant sur la plage, venaient lui lécher les chevilles. Elle avançait lentement, l’eau rafraîchissante lui arrivait maintenant à la taille. Elle plongea et nagea vers le fond marin. Ici tout semble perdre son importance. Il n’y avait plus que son corps oscillant, éclairci par les rayons traversant la surface et ses mèches de cheveux dispersées qui suivaient les mouvements d’eau. Toutes ses inquiétudes, ses peurs, ses craintes avaient coulé et alors qu’elle remontait à la surface, elle se sentit renaître. La mer, par son silence, avait étouffé les cris d’angoisses qui hantaient son esprit. Le bercement de la houle apaisante la consola et l’eau lui caressait le visage d’une douceur maternelle.

Apres de longues heures passées à se confier à la mer, elle sortit et s’allongea sur une plage de sable. Elle regardait les perles d’eau couler le long de son ventre. Le sable collé à sa peau absorbait ces dernières gouttes de souffrance.

La chaleur du soleil était maintenant devenue agréable et sa peau sèche bronzait sous la lumière dorée.


sea_painting

More from

No items found.

More from foreign